Picto1 888-233-3592 Français Obtenez un devis

Information Générale

La Saskatchewan est une province de l’ouest du Canada, dans les Prairies ou ALSAMA.

Elle s’étend sur une superficie de 651 900 km² et compte 1 010 146 habitants (Saskatchewanais) (1er avril 2008), dont la plupart habitent au sud de la province. La plus grande ville est Saskatoon, dont la population est 225 927 habitants, suivie par la capitale Regina (population 193 093). Parmi les autres villes importantes on trouve Prince Albert, Moose Jaw, North Battleford, Yorkton et Swift Current. Voir la liste de villes en Saskatchewan.

La Saskatchewan est un quadrilatère approximatif. Les régions limitrophes sont les Territoires du Nord-Ouest au nord, le Manitoba à l’est, l’Alberta à l’ouest, et les États américains du Montana et du Dakota du Nord. Son nom vient de la rivière Saskatchewan, dont le nom en langue cri signifie « (rivière) rapide » (kisiskatchewan).

Géographie

La Saskatchewan est située dans le nord-ouest du Canada. La superficie de la province atteint 651 036 km2, dont 591 670 km2 de terres et 59 366 km2 d’eaux, ce qui en fait la 7e entité subnationale du Canada en termes de superficie, et la 5e province.

La province prend la forme d’un trapèze, ses frontières suivant essentiellement des méridiens et des parallèles. L’ouest de la Saskatchewan borde l’Alberta et est délimité par la latitude 110° O ; la frontière entre les deux provinces mesure 1 225 km. Au nord, les Territoires du Nord-Ouest en sont séparés par le 60e parallèle ; au sud, la frontière avec les États-Unis est située sur le 49e parallèle. La frontière orientale avec le Manitoba n’est pas un simple arc de méridien, mais une succession de segments de méridiens à l’ouest de 101°30′, reliés par de courts arcs de parallèles. La Saskatchewan est la seule province du Canada dont aucune frontière ne correspond à une particularité géographique tangible (bassin versant, cours d’eau, etc.).

La Saskatchewan est constituée de deux principales régions naturelles : le bouclier canadien au nord et les plaines intérieures au sud. Les montagnes des Cyprès, au sud-ouest, sont une région qui est demeurée libre de glaces lors de la dernière glaciation. Le point culminant de la province, à 1 468 m d’altitude, est situé dans les montagnes des Cyprès ; il s’agit du plus haut point du Canada entre les montagnes Rocheuses et le Québec. Le point le plus bas est situé sur les bords du lac Athabasca, à 213 m d’altitude.

La géologie de la Saskatchewan peut être divisée en deux régions, le bouclier canadien datant du Cambrien ou du Précambrien et le bassin sédimentaire de l’Ouest canadien datant du Phanérozoïque. Le bouclier canadien contient en outre le bassin sédimentaire de l’Athabasca. Les processus géologiques les plus récents datent du quaternaire, lorsque les prairies furent touchées par des épisodes glaciaires.

Plusieurs impacts météoriques ont altéré les processus géologiques terrestres. Les impacts de Carswell, Deep Bay et Gow Lake se sont produit sur le bouclier canadien au nord. Ceux de Viewfield, Elbow et Maple Creek dans les plaines du sud. Le cratère de Carswell est le plus grand astroblème de la province, avec 35 km de diamètre.

Les eaux douces recouvrent 59 366 km2 de la Saskatchewan, soit 6,5% de la superficie totale. La province regroupe 14 principaux bassins versants, se déversant dans l’océan Arctique, la baie d’Hudson et le golfe du Mexique. Les deux principaux bassins, ceux du Nelson et du Churchill, se déversent dans la baie d’Hudson. Outre le Churchill, les principaux cours d’eau sont la Qu’Appelle, l’Assiniboine, la Souris, la Saskatchewan Nord et la Saskatchewan Sud (dont la confluence forme la Saskatchewan), qui font toutes partie du bassin du Nelson. La Frenchman, au sud de la province, fait partie du bassin du Mississippi et s’écoule donc vers le golfe du Mexique. Au nord, le bassin du Mackenzie rejoint l’océan Arctique.

La Saskatchewan comprend plus de 10 000 lacs, principalement dans la région au nord de la limite des arbres sur le bouclier canadien. Le plus grand est le lac Athabasca, à cheval sur la Saskatchewan et l’Alberta. Le deuxième est le lac des Rennes, à cheval sur la Saskatchewan et le Manitoba. Parmi les autres lacs, on trouve le lac Wollaston, le lac Cri, le lac Frobisher et le lac la Ronge. Le point le plus profond, 220 m de profondeur, est situé dans le lac des Rennes, dans le cratère de Deep Bay, un astroblème de 13 km de diamètre.

La Saskatchewan contient également des zones humides, des tourbières et des lacs salés, comme les lacs Quill.

La Saskatchewan repose loin de toute étendue d’eau de taille significative. Avec sa situation septentrionale, la province possède un climat continental tempéré dans le centre et l’est, s’asséchant en climat de steppe semi-aride dans le sud et le sud-ouest. Au nord, à partir de La Ronge, le climat est subarctique. Les étés sont chauds, avec des températures pouvant dépasser 30 °C. Les hivers sont très froids. L’amplitude thermique entre l’été et l’hiver peut dépasser 65 °C. L’été, les rafales descendantes, les orages supercellulaires ou les tornades sont des événements possible.

La Saskatchewan est la province la plus ensoleillée du Canada (2 206 heures par an), la deuxième recevant le moins de neige par an (145 cm) et dont l’été est le plus chaud (22 °C), et la quatrième recevant le moins de précipitations à l’année (428 mm). En moyenne, la Saskatchewan connait 272 jours de gel dans le nord (à Prince Albert), 241 jours dans le sud (à Estevan).

La majorité de la population de la Saskatchewan est située dans le tiers sud de la province, au sud du 53e parallèle.

Saskatoon (202 000 habitants) est la plus grande ville de la province. Régina (180 000 habitants), la capitale, est la deuxième. Parmi les autres villes figurent Estevan, Flin Flon, Humboldt, Lloydminster, Melfort, Melville, Moose Jaw, North Battleford, Prince Albert, Swift Current, Weyburn et Yorkton.

Économie

L’économie saskatchewanaise repose sur l’agriculture. Le produit majeur et le plus familier est le blé mais on produit aussi du colza, du lin, du seigle, de l’avoine et de l’orge. Dans la partie nord de la province, l’industrie forestière est importante.

L’industrie minière est aussi importante ; la Saskatchewan est le plus important exportateur au monde de potasse et un important exportateur d’uranium, dont elle pourvoit la plupart des pays du monde occidental. L’industrie d’uranium est gérée de près par le gouvernement provincial, ce qui lui permet une grande latitude dans l’établissement des prix mondiaux de l’uranium. On y produit également en grande quantité du pétrole et du gaz naturel (la province est la seconde productrice après l’Alberta). Des mines importantes de radium et d’antimoine ont été découvertes.

Histoire

Avant l’arrivée des Européens, la Saskatchewan est peuplée par les Athabascans, les Algonquiens et les Sioux. Le premier Européen en Saskatchewan sont Henry Kelsey en 1690, qui descend la rivière Saskatchewan, cherchant une traite de fourrure avec les autochtones. Le premier établissement européen est un comptoir de la Compagnie de la Baie d’Hudson à Cumberland House, fondé par Samuel Hearne en 1774.

Le peuplement de la région, qui fait alors partie des Territoires du Nord-Ouest, s’accélère pendant les années 1870 grâce à la construction du Canadien Pacifique et à la concession de terres gratuites aux colons volontaires. La Police Montée du Nord-ouest établit plusieurs postes à travers la Saskatchewan moderne.

On déplaçe les autochtones par la force vers des réserves et les métis qui s’y sont établis, dirigés par Louis Riel, mènent la Rébellion du Nord-Ouest afin de former leur propre gouvernement indépendant du Canada. Riel se rend deux mois plus tard et est reconnu coupable de trahison.

Le peuplement de la Saskatchewan continue par le biais du chemin de fer ; avec la croissance de sa population, elle devient une province en 1905. Mis à part les Canadiens-français qui viennent du pays, plusieurs peuples d’Europe contribuent au peuplement de la Saskatchewan. Aujourd’hui, la majorité de la population est composée des descendants d’Allemands, d’Anglais, d’Écossais, d’Irlandais, d’Ukrainiens, de Norvégiens, de Polonais, de Hollandais, de Suédois, etc. qui s’établissent dans la région à l’époque de la colonisation.

Je veux vivre en Saskatchewan!
Débuter le processus dès maintenant

© TransCanadian Van Lines 2017. Tous droits réservés